Blog

52349730 E1332803074801

Profs de scénar’

Si vous souhaitez pratiquer l’art mystérieux des histoires, voici trois catégories de professeurs dont je vous recommande les leçons.

Il y a d’abord les psys de toutes écoles ou culture.
Lisez les tous si le cœur vous en dit, mais attention n’en écoutez aucun en particulier. Dans l’univers des grilles de lecture et des concepts de relation humaine, le génie n’est en aucun d’eux en propre, mais dans la faculté de jongler simultanément avec des schémas différents. Ici ce n’est pas le contenu qui prime, mais la gymnastique.
Dans cette voltige nécessaire à l’auteur, montez dans le train des théories des relations humaines et ne vous arrêtez dans aucune gare.

Viennent ensuite les animaux.
Show don’t tell, c’est eux qui l’ont inventé. Des motivations claires, lisibles, vitales, viscérales, c’est leur domaine, à eux comme aux bons personnages. Aimer, fuir, survivre, se défendre, attaquer, protéger ses petits, explorer le monde. Laissez tomber Polti, Souriau et regardez votre chien ou votre chat. Communiquez avec lui.
Si vos personnages ont cette animalité spontanée, c’est tout bon.

Dans le cas contraire, relisez le début de cet article. Soit dit en passant que les animaux sont d’excellents psys. Et certains psys…Bref

Au passage et en hommage à mon prof à moi, cette petite photo.
Sous son regard, je ne rigole pas, je bosse, sérieux sérieux à ma table, et s’il me fait ce regard, je réécris la scène.
Ou je lui file l’os du gigot, ça atténue  nettement son sens critique.

Mais dans la mesure où vous n’aurez pas un gigot par spectateur, autant réécrire.

Enfin il y la troisième catégorie. Les archanges absolus : les acteurs.
Tous les acteurs. Les connus et les autres, les bons et les autres, ceux des planches et ceux des carrelages, ceux du spectacle et ceux de la vie.

Eux ont tout intégré des deux premières catégories. Ils sont les rois et reines de nos royaumes d’histoires et quand ils parlent, la moindre de leur respiration livre un secret précieux.

Heureux ceux qui ont des oreilles et des yeux, une centaine de cœurs, une tête en forme de myriades de synapses branchées en permanence sur toutes les dimensions de cet univers, et beaucoup, beaucoup, beaucoup de persévérance.
Ceux-là seront appelés des auteurs.

Et par dessus tout gardez confiance : on mérite ce noble nom dés le premier pas sur cette route sans fin.

Be Sociable, Share!

3 Comments

  1. sab04-26-2010

    pourl’instant je crois que c mon préféré quoi que j’adore tout ce que tu écris lol difficile si je devais faire un choix ..
    je te retrouve dans tous tes textes et ça j’aime tu ne triches pas !
    bisous mon écrivain préféré ;o)) et énormes bisous à ma sculpteuse préférée ;o)

  2. omeyer04-26-2010

    Chère Sabine (Sab pour Sabine je suppose)
    Bien que ne vous connaissant pas, je suis très touché par l’enthousiasme que mes textes provoquent en vous. Sachez que j’y suis sensible, convaincu que sans lecteur un texte n’existe pas. Alors existez, ma chère Sabine, brandissez l’épée du bonheur et le bouclier du rire, et de ferveur mon travail illuminez.
    PS : néanmoins, si nous étions amenés à nous rencontrer, je veux bien que tu ramènes deux chorizos d’Espagne.

  3. sab04-26-2010

    ptdrrrrrrr promis je v dire à jéjé qu’il m’en ramène et hop hop j’envoie ça via le petit facteur.. quoique je préfèrerais le déposer personnellement… ;o)

Leave a Reply

Stories beyond frontiers. Les histoires font la loi.