Blog

2011 12 02 08.27.06

Le futur est dans notre oeil

S’il suffisait d’un regard d’homme

pour qu’au bout des yeux qui le fixent

l’objet fixé reprenne forme

et devienne à son tour un homme.

 

 

 

5 Comments

  1. cortisone05-03-2010

    Dans la petite lucarne…
    Attention la bobine est fragile, mais ne craint pas la lumière.

  2. omeyer05-03-2010

    bien parlé cortisone, tu viens de me faire comprendre que le regard d’amour posé sur un humain a le même effet que le regard de l’auteur sur le public au travers du film. Voir, lumière, tout tourne autour de cela. Qui voit qui ? Où est la lumière ? That’s the question.

  3. liliaK05-21-2010

    là je le voyais face au miroir..
    J’avais juste envie de remplacer les deux « homme », par « femme ».

  4. omeyer05-22-2010

    oui liliak, tout à fait.
    Le but du jeu c’est se construire, se ressembler, c’est grandir et prendre toute sa propre dimension. Et tu as raison, dans cette optique, pour une femme, il faut une femme. Mais si j’avais écrit « d’un regard d’homme ou de femme » et devienne à son tour un homme ou une femme » ça aurait été un peu lourd !

  5. liliaK05-22-2010

    Non, je ne cherchais pas la parité, ni même la symétrie mais lectrice, je m’appropriais tes mots. Un support de réflexion en somme.

    …d’autres prétendraient qu’il faut le regard d’une femme pour se sentir homme et celui d’un homme pour se sentir femme..
    Un seul mot suffit pour changer l’histoire.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.

Stories beyond frontiers. Les histoires font la loi.