Blog

Ayé. Je socialise, je netifie, je sors de ma tanière, je m'esspose moi môssieu. J'fais comme toulmonde. Je plug l'ampli, je me branche sur la vibe internationale, sur le souffle planétaire, l'humanité en marche, l'espèce oui messieurs dames ni plus ni moins. écrire c'est évoluer.

Profil Omeyer

Ladies and Gentlemen, damen und herren, vous, toi, oui toi, bienvenue welcome

Et évoluer dans son coin, Darwin a dit que ça menait à l’extinction. Et ça m’a foutu les jetons.
Donc je suis là. I am ici. In the light.
Mais à ma façon.

Alors d’abord je m’habitue aux boutons.
Les amis c’est facebook ok.
Les raccourcis c’est pour le clavier ok.
Les meilleures répliques c’est pour ma V2 ok.
Les emmerdements, c’est pour la vie réelle ok.
Et ici ?

Ici c’est quand je suis au boulot, c’est à dire face au clavier, avec comme une petite envie de changer d’air.

Alors je préviens, il y aura de tout, un peu beaucoup. Des ratures, des trucs écrits tout petits le mardi et énormes le lendemain, des catégories qui valdingueront. Bref des essais, des ratures, des gros pâtés baveux, des morceaux d’idées à dégrossir, des perles dans le meilleur des cas.

Ici c’est la coulisse de l’avant-scène des histoires. Un grand n’importe quoi filmé, cadré, écrit et démonté comme ça vient.
ici, il n’y aura qu’une seule règle : no rewriting.
No preparing, no prisedechouing, no refleching trop.

Ici, c’est ma récré.
Tu viens jouer avec moi dans mon bac à sable ? Cool, par ce qu’à l’entracte il y aura des chocolats, des bonbons et des caramels.
Et en plus l’ouvreuse est canon.

Mais ça c’est pour quand on sera grands, parce que les histoires, ceux qui les font et ceux qui les aimes, ce sont des enfants. Des grands des petits, des qui le savent, des qui veulent pas, mais dans tous les cas, et nonobstant tous les articles 5 alinéa 2 des grands, les histoires elles appartiennent aux enfants.

Et sans histoires, et ça Darwin il était trop occupé à compter ses tortues pour le dire, sans histoires mes amis, il n’y a aucune évolution possible pour notre belle espèce, et pour toutes les espèces de la création.

Hélas pour toi qui me lis, si tu es une amibe ou un coléoptère de Nouvelle Calédonie, je crains de ne pas avoir d’histoires pour toi.

Mais si tu es un ou une mammifère, plutôt bien disposé, normalement intelligent, à poil ou pas, alors là mon frère, ma sœur, n’hésite pas à revenir en ce lieu de temps en temps, quand le vent souffle fort dehors, quand les hiboux t’empêchent de dormir, ou que le son du monde te paraît, comment dire, un peu trop mécanique.

J’aurai toujours pour toi un petit bout d’humanité à partager, un quignon de rire sauce rêve, une tranche de poésie au chaud et un petit coin pour t’assoir.

Mais d’abord je finis de mijoter une petite histoire dont tu me diras des nouvelles, et promis je reviens.
vite, vite !


4 Comments

  1. souslesmots04-13-2010

    Bon alors ce sera un ice cream pour moi, le fauteuil est confortable, j’aime bien la déco, c’est quand qu’on commence pour les histoires ? Hum ?

  2. sab04-14-2010

    je m’installe merci de cet accueil.. c’est douillet .. confortable.. et j’attends de pouvoir m’évader à travers tes mots qui me font à la fois rêver.. rire.. et m’apportes tellements d’autres émotions.
    Je crois en toi et n’oublie pas que je suis tjrs là quelque part.. à veiller.. ;o)
    gros bisous ;o)
    Une chieuze qui t’adore ;o)

  3. sab04-15-2010

    c’est un peu longuet cet entracte.. je vais prendre encore du poid à me goinfrer de toutes ses friandises.. ;o))
    j’attends j’attends… mais… à quand la surprise pour m’évader ?
    allez mon philou hop hop hop un ptit tour sur moi mm un coup de baguette magique et hop hop vla l’imagination qui s’agite tournicoque et se met en marche à 400% hihi
    bisous

  4. omeyer04-20-2010

    merci d’être venues, regardez, la lumière s’éteint.
    The show will begin.
    And, action !

Leave a Reply

Stories beyond frontiers. Les histoires font la loi.