Blog

IMG 8329

Éthique

Aimer quelqu’un ce n’est pas tout lui donner,

pas même lui ce dont il a besoin.

C’est lui donner ce qu’il demande.

 

Aimer quelqu’un ce n’est pas tout prendre de lui,

pas même ce qu’il est prêt à donner.

C’est prendre seulement ce qui l’encombre.

Be Sociable, Share!

8 Comments

  1. sab05-12-2010

    jolie !! pas évident de faire la part des choses quand on aime … mais il faut se préserver et surtout pouvoir.. savoir garder quelque chose à soi..
    si l’on donne tout je pense que l’on se perd.. mais pas facile car quand on aime on donne on donne et des fois on prends trop sans s’en rendre compte..
    heu je sais pas si je suis très clair là mdr
    mais bon…
    bref je te donneeeeeeeeeeee lalallaa
    zoubis

  2. sab05-12-2010

    oups g validé trop vite
    j’allais dire que c’est surtout un PARTAGE donc finalement on ne prend rien.. ;o) bon ok v me coucher hein ptdr

  3. omeyer05-12-2010

    Oui c’est très clair sab. La façon habituelle de vivre l’amour c’est de laisser libre cours à l’affectif et au sensible (le plumard, c’est plus clair !), de ressentir un partage, une communauté de vue. Mais en effaçant les fragiles lignes des limites de chacun, ce mode conduit à la crise. Il faut d’abord travailler ses limites. On ne peut être un couple qu’à condition d’être deux unités pleines, entières, conscientes et indépendantes. Alors seulement peut venir le temps d’un vrai partage, qui dure et s’enrichit avec le temps.

  4. liliaK05-12-2010

    Je suis daccord avec ton dernier commentaire et moins avec ton texte.

  5. sab05-12-2010

    wouaip t’as raison.. mais c’est très difficile … un boulot énorme à faire sur soi mm…

  6. omeyer05-12-2010

    @ liliak : oui, si tu as une seconde, je suis preneur de ta formulation, ou de ton ressenti disons, en com ou par une note chez toi, comme tu sens. quelque part je comprends ta remarque. en même temps il me parait utile d’approfondir sa vision ou son fonctionnement. A toi de voir.
    @ sab oui un boulot énorme, et on ne sait jamais quand il est fini ce boulot, mais ma vision est que quand on ne le fait pas, on se retrouve perdant au bout du compte. Je crois qu’on ne peut ni se fuir ni se trouver dans l’autre, mais en revanche on peut apprécier infiniment le bonheur, le plaisir d’être avec cet autre, librement.

  7. liliaK05-13-2010

    précisons..
    « donner ce qu’il demande » , non ce serait trop facile, déjà on donne que ce qu’on est capable de donner et uniquement ce qu’on a envie de donner.
    Et puis que demande l’autre ? Est-il seulement capable de l’exprimer ? Et nous capables de le comprendre ?
    Je crois qu’on idéalise l’autre, même après des années de vie communes il ya cette part d’inconnu que l’on garde : on est pas dans la tête de l’autre et vice versa. Je ne parle pas du mythe de garder son jardin secret et bla bla bla …
    quoiqu’il arrive, même si on pense tout se dire, il y a forcément une part imprécise, non dite…
    Je crois que le couple tient sur une idéalisation du couple comme un ensemble, de l’autre et de soi par rapport au couple. Un couple c’est une histoire, un mythe qu’on se construit.

    Quant à prendre.. on reçoit en fait et ce qu’on reçoit, comme les mots, comme les textes, et bien on l’interprète d’une manière ou d’une autre.. vous me suivez ?
    C’est aussi pour cela qu’il n’est pas une histoire d’amour qui ressemble à une autre.

  8. omeyer05-15-2010

    Merci de ton commentaire liliak. Ce que j’apprécie vraiment c’est qu’on sent ta réflexion. Je note aussi que ce très court post est celui qui suscite le plus de commentaires. A creuser peut être, pour faire carrément un post synthétisant les visions de tous sur l’amour, le couple, le partage voire les limites. Tu dis une chose à laquelle je souscrit forcément : un couple c’est une histoire que l’on construit, et que l’on se raconte à deux. Tout est histoire. En tout cas tu nous donnes matière à penser et poursuivre cette discussion.

Leave a Reply

Stories beyond frontiers. Les histoires font la loi.